CORONAVIRUS : Le musée Denys Puech est fermé à compter du samedi 14 mars 2020.

à venir

Denys-Puech en poésie

Un épisode par trimestre, samedi et dimanche à 16h30 : 21 et 22 mars, 30 et 31 mai 2020.

En accès libre et sans réservation dans la limite des places disponibles.

En déambulation dans le musée, ces cycles « Denys-Puech en poésie » posent un regard croisé, original et poétique sur les collections et des expositions du musée. Orchestré avec habileté par Patrick Jan Gorge, Denys-Puech en poésie est autant de découverte ou redécouverte des grands classiques de la poésie française : Guillaume Apollinaire, Arthur Rimbaud, Francis Jammes, Paul Verlaine… tous contemporains du sculpteur Denys Puech. Ces récitals promènent et accompagnent les visiteurs dans les salles du musée pour faire entendre les mots au contact des œuvres des collections permanentes et des expositions temporaires. Patrick Jan Gorge propose des champs multiples de perception et invite le visiteur à prendre le temps de s’arrêter, de recevoir l’œuvre et de laisser exprimer les émotions qu’elle nous transmet.

Denys-Puech en poésie
Denys-Puech en poésie

Denys-Puech en musique

Denys-Puech en musique crée l’événement afin d’occuper agréablement les longs mois d’hiver et de créer un véritable paysage sonore autour des expositions temporaires.

Dimanche 8 mars à 16h30 : Kate Fletcher's Orlando
Samedi 16 mai à 21h30 : Esmerine

En accès libre et sans réservation dans la limite des places disponibles.

Denys-Puech en musique
Denys-Puech en musique

Les samedis à croquer

Tous les samedis de 15h à 16h (hors vacances scolaires)

Tarif 2.50 €, sans réservation, billet à retirer à l'accueil du musée Fenaille

Un cours dédié à ceux qui aiment dessiner, qu’ils soient débutants ou avancés. Les cours de dessins sont volontairement proposés à toutes les générations afin de s’offrir une parenthèse créative dans un esprit de partage et de respect du travail de chacun. Ces cours hebdomadaires – d’une durée d’une heure- sont encadrés par l’artiste Mireille Perrin. Chaque séance est consacrée à une thématique qui peut être liée à une œuvre des collections du musée ou encore à une technique graphique particulière.

Les samedis à croquer
Les samedis à croquer

YOGA AU MUSEE DENYS PUECH

Vendredis 28 février, 27 mars, 24 avril et 29 mai à 18h.

En totale immersion parmi les œuvres, ces séances de yoga permettent de vivre le musée comme une source de bien-être et de mieux vivre. Patricia Girard, professeur de yoga, diplômée de l'IFY (Institut français de yoga), propose un travail d’extension, d’alignement et d'ajustement posturaux précis afin de développer la force intérieure et la libération des tensions profondes. Véritable ode à la lenteur, ces exercices - invitant à la déconnexion et à la méditation - permettent aux visiteurs, alors baignés dans une atmosphère des plus apaisantes, de mieux comprendre l’acte de création. En se libérant des contraintes et des mises à distance usuelles, cette nouvelle offre est l’occasion d’expérimenter le musée de manière privilégiée et décomplexée tout en renouant avec les objectifs premiers du musée : être un lieu de vie, joyeux et décontracté.

Ateliers de 15 personnes, animés par Patricia Girard.
Tarif unique : 5 €
Réservation obligatoire à l’accueil du Musée Denys-Puech ou par téléphone au 05 65 77 89 60 du mercredi au dimanche de 14h à 18h.

Billets à retirer à l’accueil du Musée Fenaille (place Eugène Raynaldy) avant 18h.

Yoga au musée
Yoga au musée

Les expositions temporaires

Edith Roux. TRAVERSEES
du 7 février au 14 juin 2020

Édith Roux obtient son diplôme de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles en 1993. Depuis plus de vingt-cinq ans, avec une curiosité infinie, elle arpente des lieux, souvent en marge des villes, collecte des traces d’activités, se documente et s’informe auprès des habitants… L’artiste, qui vit à Paris, porte une attention particulière à la constante évolution des paysages dans un monde où les communautés et les individus sont assujettis à l’économie globalisée. Son œuvre propose une analyse de la place de l’humain dans des territoires soumis à des régimes politiques différents : en Chine, aux États-Unis, en Europe ou encore en Côte d’Ivoire.

Entre 2017 et 2019, l’artiste a effectué une résidence à Onet-le-Château, à la périphérie de Rodez. Ayant habité au sein même du quartier des Quatre-Saisons en pleine restructuration, elle a rencontré les occupants, a effectué des prises de vues et des enregistrements pour constituer cette exposition intitulée Traversées. Les œuvres montrent les origines diverses des habitants, leurs lieux de vie et leur évolution et, dans l’ensemble, le travail restitue la complexité d’une situation sociale représentative de l’histoire de l’habitation collective en France.

Édith Roux fait partie des artistes contemporains qui utilisent la photographie ou la vidéo de manière critique, documentaire ou comme processus narratif à partir de situations précises, de lieux réels, identifiés expressément pour leur histoire, leur actualité ou leur portée sensible. Ainsi, comme le spécifie le philosophe contemporain Emanuele Coccia : « Le monde des images, le monde sensible est un monde construit sur une puissance spécifique, la puissance réceptive. »

Pia Viewing, historienne de l’art et commissaire d’expositions

> Lire le journal d'exposition réalisé avec Edith Roux

Traversées - Edith ROUX
Traversées - Edith ROUX

Le musée

Dès 1903, le sculpteur Denys Puech forme le projet de réaliser à Rodez "un sanctuaire de l'art Aveyronnais". Après avoir offert à la Ville un fonds important de sculptures et de dessins, il convainc ses amis, le peintre orientaliste Maurice Bompard (1857-1935) et le graveur Eugène Viala (1858-1913), de faire don de quelques-unes de leurs œuvres pour constituer les collections du futur musée. En accord avec l’artiste, l'architecte André Boyer dessine les plans du musée. Une façade rythmée par de larges baies vitrées destinées à éclairer le rez-de-chaussée abrite la sculpture. Un escalier monumental mène à l'étage vers la salle initialement destinée aux peintures. Le musée est inauguré en 1911.

Né en 1854 et mort en 1942, Denys Puech a traversé deux siècles. Durant toute sa carrière il conserve un style académique très conventionnel, en marge des courants artistiques qui révolutionnent l'art de son temps. Grand Prix de Rome et fort célèbre de son vivant, il est l'un des sculpteurs officiels de la IIIe République. Ses représentations féminines, caractérisées par une posture alanguie, la tête inclinée laissant s'échapper en vagues une chevelure abondante, sont souvent empreintes d'une grande mélancolie. Il était également renommé pour ses portraits.

Depuis 1987, le musée Denys-Puech s'ouvre à la création contemporaine. En 1989, François Morellet réalise sur les façades Nord et Sud des "intégrations" qui commentent discrètement l'architecture de Denys Puech. Depuis 2005, six chiens jaunes de l'artiste Aurèle s’exposent sur la façade du musée. Les expositions contemporaines permettent également d’accueillir très régulièrement des artistes contemporains pour des créations in situ.

La muse - musée Denys Puech
Denys Puech (1854-1942)
La muse d’André Chénier, 1888
sculpture (marbre)
Collection Musée Denys-Puech

Accès, contact et horaires

Musée Denys-Puech
place Georges-Clémenceau 12000 Rodez

Tél. 05 65 77 89 60
museedenyspuech@agglo-grandrodez.fr

Le musée est ouvert en accès libre,

  • du 1er juillet au 31 août : du mardi au dimanche de 14h à 18h
  • du 1er septembre au 30 juin : du mercredi au dimanche de 14h à 18h

et fermé au public le 1er janvier, 1er mai et 1er novembre et 25 décembre.

Entrée libre

 

> Voir le site internet du musée Fenaille

> Voir le site internet du musée Soulages