Exposition temporaire

"2+2=22
Lesalonreçoit"

14 mai au 25 septembre 2022

Présentation de l'exposition

L’exposition « 2+2=22 Lesalonreçoit » retrace, sous forme de rétrospective, l’ensemble des moments artistiques et des temps forts de ce lieu devenu iconique et incontournable à Toulouse depuis près de 30 ans.

Orchestré par l’artiste commissaire Laurent Redoulès, Lesalonreçoit, situé dans le quartier des Arènes, fait vibrer tous les 22 du mois la scène artistique occitane en invitant sans jugement de valeur ni préjugés, une personnalité du monde de l’art (artiste, auteur, musicien, danseur…) ou encore des collectifs d’artistes, des militants, des intellectuels et même un footballeur (Just Fontaine) à venir partager leurs préoccupations le temps d’une soirée.

Cette exposition donne à voir l’important geste de collecte mené depuis 1993 et invite le spectateur à vivre l’expérience du 22, par le biais de près de 80 heures d’archives filmées, de l’ensemble des cartons d’invitations et de l’importante collection des œuvres du Salonreçoit !

Ponctuée de belles rencontres, telle la venue de l’historienne de l’art Julie Bawin, et de beaux moments, où de nombreux artistes invités viendront performer, l’exposition sera aussi accompagnée d’une publication inédite (sortie prévue en septembre 2022) incluant de nombreux témoignages qui apportent un éclairage conséquent sur l’histoire, l’éthique et la dimension artistique de ce lieu. 

L’expérience du Salonreçoit est toujours en cours et continue de recevoir tous les 22 du mois au 274 rue Henri Desbals à Toulouse de 18h à 22h…

L’exposition au musée Denys-Puech, quant à elle, restera une belle empreinte sur trois décennies de création et d’engagement du Salonreçoit.

Le carton d'invitation de la 1ere exposition à Lesalonreçoit

Lesalonreçoit

Lesalonreçoit au 274 rue Henri Desbals dans le quartier des Arènes à Toulouse donne un rendez-vous chaque vingt-deux du mois depuis décembre 1993. C’est souvent une exposition d’un soir, ou un débat, une conférence, des représentations, du cinéma, etc. ça se déroule de dix-huit à vingt-deux heures.

De toute manière, Lesalonreçoit est sur le terrain des arts plastiques parce qu’il fonctionne toujours à la façon d’un vernissage. C’est un lieu de rencontre qui fait peu d’annonces, les gens viennent souvent sans connaître la proposition du jour, quoique les personnes programmées prennent parfois en main leur médiatisation. Jamais un vingt-deux n’a été sauté. Lesalonreçoit va bientôt avoir sa deux centième édition. Son fer de lance Laurent Redoulès a plusieurs complices mais pas nécessairement dans un cadre associatif.

Lesalonreçoit pour un quart est un lieu underground toulousain, un quart positionnement vis-à-vis du temps, un quart mardi de Stéphane Mallarmé et un quart ready made élargi entre autre vers quelque chose de collectif.

René Duran[1]Juin 2010

[1] René Duran (1942-2020) était une figure phare du Salonreçoit et du milieu alternatif aveyronnais. Chanteur du groupe minimal Novel Optic, il était aussi peintre, poète, écrivain et journaliste. Invités dans plus de 200 événements (concerts, happenings, expositions), il défendait la culture occitane, fréquentait le mouvement Fluxus et s’inspirait de la pensée situationniste.

La collection de cartons d'invitation
La collection de cartons d'invitation
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition

La collection du 22

Depuis 1993, Laurent Redoulès collectionne les cartons d’invitations des différents 22. L’exposition au musée Denys Puech donnera à voir l’ensemble de la collection jusqu’à aujourd’hui qui sera enrichit chaque mois par le carton du dernier 22.

Les œuvres présentées au musée constituent la collection du 22. Elles ont été offertes par les artistes ou achetées par Lesalonreçoit à l’occasion du 22 qui a permis leur rencontre. Chaque œuvre est caractérisée par sa date d’acquisition et son entrée dans la collection.

Cette collection constitue une mémoire vivante de la création contemporaine en Occitanie depuis 1993. Elle n’est en aucun cas exhaustive, elle s’est constituée au gré des rencontres et des affinités et ne cherche à mettre en avant aucun artiste en particulier. Certains apparaissent plus que d’autres (René Duran, Papillion) à l’égal de leur implication sans faille dans le projet du Salon. Il se dégage de l’ensemble l’éthique du lieu : des œuvres sincères et modestes, faites de peu parfois qui ne cherchent ni à épater ni à bavarder : l’art avant tout comme une simple expression de soi.

Le film « Lesalonreçoit depuis 1993 »

Le film du « Lesalonreçoit depuis 1993 » rassemble l’ensemble des traces vidéo qui   ont été filmées depuis le 22 décembre 1993. Depuis cette date il n’y a pas eu d’interruption dans la production des événements ; ils ont  tous été filmés dans les mêmes conditions d’espaces et de temps.

Tous les acteurs, artistes, intervenants occupent une place pleine et  entière dans ce long travelling à travers le temps. Il n’y a donc pas de hiérarchie. Le film nous montre la succession des œuvres dans leur chronologie  naturelle, de ceux qui les regardent, les artistes, le public et de l’espace qui vit entre eux.

Homogénéité de temps et de lieu, la seule variation des propositions artistiques, des publics et des réseaux révèle du jeu de l’art toute sa dimension sociale. « Lesalonreçoit depuis 1993 » est un film à durée illimitée qui sera diffusé dans l’espace d’exposition  et sera augmenté chaque mois du film du dernier 22.

Vue de l'exposition Lesalonreçoit
Vue de l'exposition Lesalonreçoit

Commissariat d'exposition

Laurent Redoulès, artiste et fondateur du Salonreçoit
Carole Bouzid, directrice du musée Denys-Puech
Aurélien Pierre, directeur des musées de Rodez agglomération