• Ouvert aujourd'hui de 14h00 à 18h00
  • Entrée gratuite

Un musée des Beaux-Arts

Un écrin empreint de douceur et de mélancolie au service de l’art contemporain…
Le musée Denys-Puech est un musée des Beaux-Arts essentiellement dédié à la sculpture, du milieu du XIXe à nos jours. C’est à l’origine un musée monographique qui s’appuie sur l’héritage académique de Denys Puech mais il est tourné vers la création contemporaine illustrant ainsi, à travers ses collections et ses expositions, le lien entre le passé et le présent.

Un écrin architectural imaginé par Denys Puech

Dès 1903, le sculpteur Denys Puech forme le projet de réaliser à Rodez « un sanctuaire de l’art aveyronnais ».

Après avoir offert à la Ville un fonds important de sculptures et de dessins, il convainc ses amis, le peintre orientaliste Maurice Bompard (1857-1935) et le graveur Eugène Viala (1858-1913), de faire don de quelques-unes de leurs œuvres pour constituer les collections du futur musée.

En accord avec l’artiste, l’architecte André Boyer dessine les plans du musée. Une façade rythmée par de larges baies vitrées destinées à éclairer le rez-de-chaussée, abrite la sculpture. Un escalier monumental mène à l’étage vers la salle initialement destinée aux peintures.

Le musée est inauguré en 1910.

Inauguration du musée Denys Puech le 17 juillet 1910
Inauguration du musée Denys Puech le 17 juillet 1910
Cercle sur les pignons réalisé par l'artiste François Morellet
Cercle sur les pignons réalisé par l'artiste François Morellet

Un musée ouvert à la création contemporaine

Rénové et agrandi dans les années 1980, il conserve son identité de musée des Beaux-Arts en s’ouvrant à l’art contemporain. En témoignent les intégrations – Cercle et carré – sur les deux pignons réalisées par l’artiste François Morellet lors de la rénovation, qui commentent discrètement l’architecture d’André Boyer.

Depuis 2005, six chiens jaune en bronze peint de l’artiste plasticien Aurèle ont pris place sur les consoles. Ils ornent la façade du musée et affirment ainsi visiblement la double identité du musée Denys-Puech, musée des Beaux-Arts tourné vers le XIXe siècle et musée d’art contemporain ouvert sur la création.